Quel est le bilan de la production d’électricité en France, en 2019 ?

La production d’électricité en France métropolitaine s’est élevée à 537,7 TWh en 2019, soit 2% de moins qu’en 2018. Cette baisse de production est liée au recul des deux principales filières contribuant au mix électrique français : le nucléaire et l’hydroélectricité.

Les énergies renouvelables ont représenté, en 2019, 21,5 % de la production d’électricité en France.

La production d’électricité d’origine solaire a en particulier progressé de +7,8 %.

Source : RTE France Bilan électrique 2019

POUR EN SAVOIR PLUS

Quels sont les objectifs de la France en matière de production d’électricité ?

La Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC) est la feuille de route de la France pour lutter contre le changement climatique. Elle donne des orientations pour mettre en œuvre, dans tous les secteurs d’activité, la transition vers une économie bas-carbone, circulaire et durable. Elle définit une trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre jusqu’à 2050 et fixe des objectifs à court-moyen termes : les budgets carbone. Elle a deux ambitions : atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050 et réduire l’empreinte carbone de la consommation des Français.

Les programmations pluriannuelles de l’énergie (PPE), outils de pilotage de la politique énergétique ont été créées par la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

La programmation pluriannuelle de l’énergie 2019 – 2028 prévoit entre autres :

– la fermeture de 4 à 6 réacteurs nucléaires d’ici 2028 dont ceux de Fessenheim et la fermeture de 14 réacteurs nucléaires d’ici 2035, afin d’atteindre une part de 50% d’électricité nucléaire dans le mix énergétique ;

– l’atteinte d’une capacité de production d’électricité renouvelables installées de 74 GW en 2023, soit +50% par rapport à 2017 et d’une capacité de production d’électricité renouvelables installées comprise entre 102 et 113 GW en 2028, soit un doublement par rapport à 2017.

Source : Ministère de la transition écologique et solidaire

POUR EN SAVOIR PLUS

Existe-t-il des scenarii alternatifs à la programmation annuelle de l’énergie ?

Plusieurs organismes publics ou organisations non gouvernementales ont produit des scenarii de transition énergétique :

– Agence de l’environnement et de maîtrise de l’énergie (ADEME) ;

– Alliance nationale de coordination de la recherche pour l’énergie (ANCRE) ;

– Greenpeace ;

– Negawatt.

Tous ces scenarii tablent sur une diminution de la consommation finale d’énergie intégrant sobriété et efficacité énergétique et sur une augmentation de la part des énergies renouvelables. Pour ce qui concerne le mix énergétique :

L’ADEME propose une vision énergétique basée sur deux horizons temporels 2030 et 2050. Avec à partir d’aujourd’hui une vision ambitieuse mais réaliste en matière d’économie d’énergie et des énergies renouvelables jusqu’en 2030, mais réaliste, le potentiel maximum des économies d’énergie et des énergies renouvelables jusqu’en 2030 et une vision normative visant à diviser par 4 les émission de gaz à effet de serre générés sur le territoire national par rapport à 1990 déclinée suivant trois scenarii :

– Mix 2050 – 80% d’électricité renouvelable ;

– Mix 2050 – 90% d’électricité renouvelable ;

– Mix 2050 – 50% d’électricité nucléaire

Ce premier travail a été actualisé sur la base des dernières études scientifiques. En 2050, un mix électrique alimenté à 90% par des énergies renouvelables serait le suivant :

En construction…

La suite bientôt…

Qu’est-ce qu’un projet d’énergie citoyenne ?

On appelle “citoyen” un projet de production d’énergie renouvelable (EnR) qui ouvre majoritairement son capital au financement collectif et son pilotage aux acteurs locaux, dans l’intérêt du territoire et de ses habitants.

Source : Energie partagée

POUR EN SAVOIR PLUS